Wild States – Gus revisited

Au 19ᵉ, Gustave Courbet rejetait la peinture académique et ses nus lisses, idéalisés, mais s’attaquait aussi directement à la bienséance hypocrite du Second Empire, où l’érotisme, voire la pornographie étaient tolérés lorsqu’il s’agissait de peinture mythologique ou onirique. Le réalisme de Courbet, qui se targua plus tard de n’avoir jamais menti dans sa peinture, repoussait toujours plus loin les limites du présentable. Avec L’Origine du monde, il exhiba en quelque sorte la partie cachée de l’Olympia de Manet.
Que pourrait-il dire aujourd’hui? La Journée des droits de la Femme, le 8 mars, est l’occasion de rappeler les sujets essentiels sur lesquels les femmes souffrent encore quotidiennement. Cette date est l’occasion de se pencher sur la condition féminine dans le monde. Si les choses évoluent dans le bon sens, les chiffres n’en demeurent pas moins effrayants, que ce soit sur la violence subie par les femmes, la précarité grandissante, le salaire ou l’image qu’elles ont dans la sphère publique.
-Le salaire : en France, 75 p. c. Des femmes, gagnent moins que leurs conjoints révèle l’Insee.
-La profession : conjuguer aide-soignante au masculin et ingénieur-informaticien au féminin. En d’autres termes: promouvoir et renforcer la mixité professionnelle. Une priorité pour le gouvernement, qui a lancé une « plate forme d’action pour l’égalité des métiers. Elle a pour but de fournir davantage d’opportunités professionnelles aux femmes, mais aussi de désacraliser les métiers “masculins”.
-Les responsabilités : hommes et femmes sont-ils égaux en politique? Pour une grande majorité de Français, la réponse est non. Selon un sondage réalisé par Mediaprism, 69% des sondés pensent qu’il est plus difficile pour une femme que pour un homme de s’engager en politique.
-La violence : non, cela n’arrive pas qu’aux autres. En Europe, une femme sur trois a été victime de violences physique ou sexuelles C’est le terrible constat d’une étude d’ampleur menée par l’Agence Européenne des Droits Fondamentaux Elle estime que 62 millions de femmes dans l’UE ont déjà subi des violences physiques ou sexuelles, et qu’une femme sur vingt a déjà été violée depuis l’âge de 15 ans.
-La précarité : qu’elles soient seules ou avec des enfants, de plus en plus de femmes font partie de la population des sans-abris à Paris, souligne le Samu social. Et pour les femmes seules, la situation est encore plus difficile.
Ceci, alors que, d’autre-part, l’hypocrisie socio-économique présente les femmes, en tant qu’objets esthétiques. Voici, à ce sujet, le ressenti d’une jeune femme anonyme : « On nous propose des tests pour évaluer notre charme, on nous assaille de publicités vantant les mérites d’un produit “miracle” amincissant : « Devenez enfin belle et mince ». Tout cela est bien visé, puisque nous nous reconnaissons toutes plus ou moins dans ces psycho-schémas qui ont vite fait d’envahir notre esprit. La plupart des personnes se sentant mal dans leur peau entament un régime pour les autres, pour ne plus être sans cesse regardées, critiquées, jugées. Il ne se passe pas un jour sans que je sois heurtée par un jugement ou une publicité visant à faire des femmes des objets esthétiques. »
Il est bien sûr exact que le business du « paraître, plutôt que d’être », génère d’importants chiffre d’affaire, donc de plantureux bénéfices : le profit entrepreneurial prime sur le bien-être de la citoyenne lambda! Selon les experts de l’OCDE, cependant, le ralentissement de la croissance économique pourrait se poursuivre à l’avenir : ils anticipent une baisse régulière et continue des taux de croissance moyen à l’échelle mondiale, qui passerait de 3,6 % en 2010 à 2,4 % en 2060.
De nombreux économistes ont par ailleurs clairement annoncé la fin du système. Bien entendu, ceux qui en bénéficient refusent d’en envisager l’issue et le laisseront s’effondrer après en avoir soutiré le maximum, aidé en cela par des politiciens réactionnaires, ignorants et/ou corrompus.


Suivez mon actualité

Un peu de patience...merci ;-)

Merci de m'accorder votre confiance - vous êtes inscrit(e)

Retour haut de page