Retour aux sources !

La période actuelle est propice à la réflexion, mon activité, comme celle de nombreux collègues artistes étant totalement en veilleuse : la promotion de mon livre, comme l’organisation de diverses présentations nécessitant la présence du public ! Je suis donc retourné aux racines de la peinture abstraite via deux de ses figures majeures, Kandinsky (1866-1944) et Mondrian (1872 – 1944), considérés comme ayant été les premiers à avoir réalisé un langage visuel abstrait en peinture. Du début au milieu des années 1910, ils ont créé des compositions qui cessaient de refléter la réalité. Ils étaient unis par la conviction que la peinture non objective était capable de provoquer une expérience spirituelle. S’exprimant à travers des écrits philosophiques et leur peinture, ils ont considéré l’art comme étant la quête métaphysique d’une vérité supérieure.

D’abord considéré comme une figure centrale de l’expressionnisme allemand, Kandinsky a débuté l’abstraction vers 1911, en peignant des compositions densément stratifiées de lignes flottantes et de zones de couleur, dont les titres, tels Improvisation et Composition, révèlent son désir d’inculquer à la forme visuelle les propriétés de la musique. Dans certaines de ces premières œuvres abstraites comme « Painting with White Border » (1913), les éléments du paysage comme les collines et les arbres peuvent encore être discernés, mais leurs caractéristiques ont été réduites à une mosaïque lyrique de lignes et de couleurs.


Mondrian a également adopté une approche réductrice de la forme, mais avec une orientation géométrique plus étroite et un ordre de composition plus strict. Comme Kandinsky, Mondrian s’est inspiré du paysage, mais il l’a interprété dans ses premières peintures abstraites comme une série de lignes verticales et horizontales imbriquées. Membre important du groupe « De Stijl », mouvement artistique des Pays-Bas, qui diffuse ses idées néoplasticiennes. Les peintres, architectes, sculpteurs et poètes qui composent « De Stijl » ont profondément influencé l’architecture du XX e siècle, en particulier le Bauhaus et ensuite le style international. Leur ambition est de donner un sens nouveau aux arts en les rapprochant, en les intégrant autour du désir de destruction du « baroque », et par l’utilisation de couleurs et de formes « pures », en équilibre dynamique, comme en expansion, légères, et visuellement, en apesanteur. Les mathématiques, la perfection de la machine, la vie en collectivité et l’anonymat des méthodes de travail à cette époque les ont stimulés dans leurs recherches, créant des compositions géométriquement ordonnées et équilibrées qu’il a vues comme expressions de l’harmonie universelle.




J’ai donc commencé à réaliser une série de travaux de différents formats, destinés à servir de support à un concept de présentation qui comprendra un volet exposition visuelle et sonore, ainsi qu’une conférence débat relative au contenu de mon livre. Il va de soit que je suis incapable de communiquer des dates dans l’état actuel des conditions sanitaires. La première aura vraisemblablement lieu à Bruxelles.


2 réflexions sur “Retour aux sources !”

  1. Avec délectation anticipée j’attends de lire l’historique qui a conduit à chaque œuvre de Pavic. La profondeur de la légende de chaque tableau me parle et c’est source de réflexion même s’il appartient à chaque contemplateur de donner sa propre signification à une œuvre. L’Art, le vrai, n’est jamais inféodé à des diktats meme si les circonstances actuelles et les potentats incultes nous incitent à oublier nos libertés et tentent de nous formater.
    Merci Patrick de nous délivrer ces instants de liberté et de motiver nos neurones.
    N.B inutile à ceux qui liront ce message de tenter de réserver le cinquième, il m’est réservé Emjie.

  2. Grand merci, Mariejo. Les motivations des travaux présentés suivront au fur et à mesure de leur publication individuelle. Au moins 10 autres nouvelles réalisations sont encore prévues. A très bientôt et encore merci de ta visite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page