Mon Now Art

now-art-logo

Le Now-Art est le résultat des différentes influences rencontrées à l’occasion de mon itinéraire caractérisé par impressionnisme, puis par l’expressionnisme abstrait et le minimalisme. La peinture en est donc l’assise et dans ce contexte, l’influence de Marcel Duchamp – qui après un parcours jalonné de multiples moyens d’expression, réalisa l’année de sa mort une série de lithographies en hommage aux grands maîtres que sont Ingres, Courbet, Rodin, etc, prouvant ainsi que la peinture restait sa préoccupation majeure – est assurément dominante, mais nuancée par la préoccupation de Joseph Beuys, de privilégier le statut de l’œuvre et sa finalité au détriment des procédés figuratifs et des buts idéaux. Celui-ci a ainsi déploré que, hormis son intention de « choquer le bourgeois », Duchamp n’ait conféré aucune autre énergie aux ready-mades, bien qu’il soit le principal responsable des formes et concepts artistiques actuels, comme du fait que la peinture ne soit plus auto-suffisante, aboutissant à des expérimentations neuves et multiples et s’accompagnant d’écrits, de commentaires qui lui confère une perspective élargie, en dehors des limites du châssis et de la surface de la toile.
Les tentatives postérieures à l’abandon de l’œuvre Le Grand Verre sont-elles dues à la frustration de ne pas avoir concrétisé l’ambition de renouveler et de redéfinir la peinture ? L’expérience, l’intelligence, la sensibilité et la connaissance ont-elles amené le plasticien Duchamp à conclure, comme l’avait précédemment fait le philosophe Hegel, à la fin de l’art?


Positionnement artistique

« Écrire la pensée » procure la liberté de surfer sur des idées non figées ; d’atteindre, d’adapter, de modifier les limites du raisonnement, du ressenti, du vécu. Je tente de générer une « philosophie plastique », libérée de toutes contraintes à la tendance, entretenant ainsi mon autonomie. Ma production est une présentation de mon intention, le reflet de ma personnalité et le résultat de ma réflexion; il s’agit d’un élément constitutif de ma définition personnelle de l’art.


Minimalisme

less-is-more-logo
installation-couples

L’époque actuelle favorise trop souvent le paraître au détriment de l’être. J’ignore donc le bruit, le superflu, l’apparence au profit de l’idée, du concept, du message émis, en vue d’atteindre l’art. Je tente d’effacer les frontières entre l’art et la vie, d’établir une communication entre œuvre et environnement immédiat.Je qualifie mon attitude et la production qui en résulte de « Now Art© ».

Voir les réalisations


Installation “Couples”


La peinture aujourd’hui

Le peintre est aujourd’hui confronté à l’expérimentation de techniques, de matières, de supports, mais également à des modes d’expression telles la photo, la vidéo, l’installation, l’image de synthèse, etc, jusqu’à atteindre une image plastique efficace et singulière. Ces confrontations contrastées, parfois paradoxales, le placent face à des dilemnes variés, susceptibles d’insinuer le doute et de le forcer à se renouveler, à inventer un modèle personnel, radical, conscient des moyens et du contenu de sa démarche.

CECI N’EST PAS UNE PEINTURE : Vous êtes face à vous même. Que voyez-vous ? Qui êtes-vous ?

who-are-yoi

Le tableau de René Magritte « La trahison des images », dénonce la duperie qu’exercent les images sur le spectateur, les éléments verbaux extérieurs à l’image étant extrêmement importants. Magritte a développé un discours sur la peinture de par la peinture, lequel bouscule le système de croyance des spectateurs, leur rappelant que le visible n’est vrai que dans la mesure où les éléments qui accompagnent « l’iconique » entérinent une confirmation du sens.

La démarche esthétique de Marcel Duchamp repose sur le fait que la présentation de la forme doit déclencher le jeu des représentations symboliques associées spontanément à ces formes. Arracher un produit industriel à sa fonction utilitaire classique pour l’exhiber en tant que pure forme conduit justement le regard du spectateur à s’intéresser à cet objet pour lui-même.

Il fut, dans cet état d’esprit, un des premiers artistes à accorder le statut d’œuvre à ces notes de travail. Il a publié trois boîtes contenant des fac-similés de ses notes La Boîte de 1914, La boîte verte, et La boîte blanche (ce que le marketing contemporain appelle les “making-off “).

Who are You ? Quadriptyque 200X200


– « C’est le regardeur qui fait le tableau » (Marcel DUCHAMP)

– « Ce que vous voyez est ce que vous voyez » (Frank STELLA)

– « Les œuvres d’art sont des coins à pique-nique où l’on consomme ce que l’on apporte soi-même » (François MORELLET)

– Less is more (12 Règles de Ad REINHARDT pour Pure Art)

Lire “Projet artistique”


[mailerlite_form form_id=1]

Retour haut de page