“Interior necessity”

« La parole clé, au début de ce siècle, fut celle de Kandinsky évoquant « La nécessité intérieure ». Si cela n’a pas de nécessité intérieure et ne peut pas être mis dans une forme sensuelle, surtout obsessionnelle, alors ce n’est pas valable. C’est ma conviction »

Harald Szeemann

« En bref, l’effet de la nécessité intérieure, et donc le développement de l’art, est une extériorisation progressive de l’éternel objectif dans le temporel subjectif. Et donc, d’autre part, la lutte de l’objectif contre le subjectif »


Philippe SERS – Préface du livre Du spirituel dans l’art – W. Kandinsky

La paternité de la peinture abstraite est généralement attribuée à Kandinsky.
Pour lui, l’élément premier de la peinture est le point, dont la concision absolue en fait l’ultime et unique union du silence et de la parole.
La ligne, elle, permet d’intégrer la notion de durée. Ce temps, le nôtre, est indissociable du mouvement. A cet élément premier que constitue le point, il faut adjoindre une force pour que ce point produise, en se mouvant, une ligne, et le temps est la mesure de ce mouvement. Cette juxtaposition du temps et de l’éternité, du mouvement et de l’immobilité, accentue la communion que Kandinsky souhaite réaliser entre le terrestre et le spirituel et ainsi refuser le néant et le silence éternel.
Enfin, le plan, dont le plan originel, c’est-à-dire la surface matérielle destinée à porter le contenu de l’œuvre, le plus objectif, le fond blanc de la toile.
Il exprime également cette thèse en répartissant sur les trois formes de base les trois couleurs primaires.
Au cercle il associe la couleur typiquement céleste du bleu qui développe un recueillement solennel supraterrestre.
Au carré, le rouge, avec sa chaleur qui agit intérieurement comme une couleur très vivante, et enfin, au triangle, dernier élément fondamental pour Kandinsky, la couleur jaune spécifiquement terrestre qui symbolise le mouvement vers l’homme.


Suivez mon actualité

Un peu de patience...merci ;-)

Merci de m'accorder votre confiance - vous êtes inscrit(e)

Retour haut de page