In Calais

Médecins sans frontières a critiqué, dès la survenance de la problématique, l’absence d'”alternative offerte à une traversée maritime meurtrière”, les clôtures érigées en Europe, ainsi que l'”évolution permanente” des procédures d’enregistrement. L’organisation a demandé que des “passages sécurisés” des demandeurs d’asile vers l’Europe soient créés par l’UE, dont elle a dénoncé l'”échec catastrophique” dans sa gestion de la crise migratoire. Dans un rapport, réalisé grâce à des témoignages de son personnel et des patients sur le terrain, elle estime que les “obstacles que l’UE et les gouvernements européens ont placés sur la route de plus d’un million de personnes” n’ont fait qu’empirer leur situation au cours de l’année écoulée. Elle a notamment critiqué l’absence d'”alternative offerte à une traversée maritime meurtrière” pour ceux qui fuient la guerre, les clôtures érigées en Europe, ainsi que l'”évolution permanente” des procédures administratives d’enregistrement pour les demandeurs d’asile arrivant sur le sol européen.
MSF a aussi déploré “des conditions d’accueil complètement inadéquates en Italie et en Grèce”, dans un communiqué. Les “murs” dressés par l’Europe “ont contraint MSF et d’autres organisations humanitaires à intensifier radicalement leurs activités au niveau des points d’entrée dans l’UE”. Le 29 novembre 2015, s’est tenu à Bruxelles, le Sommet UE-Turquie pour freiner l’afflux de réfugiés. Les dirigeants de l’UE veulent alors obtenir du président turc Erdogan que ses gardes-côtes intensifient leurs patrouilles en Méditerranée pour stopper les passeurs et coopère mieux aux expulsions d’immigrés considérés comme illégaux. Ankara a fait monter les enchères en réclamant trois milliards d’euros d’aide aux Européens et un redémarrage des pourparlers sur son adhésion à l’UE, entamés en 2005 mais qui sont au point mort depuis des années.
Les observateurs comprendront cependant que la seule remédiation au phénomène est d’arrêter les conflits qui en sont la cause ; il serait donc important que nos dirigeants cessent une fois pour toutes d’avoir recours à des demie-mesures. Où sont leur sens du courage et de la responsabilité ? Pour mémoire, depuis 1995, de nombreux migrants ont fui leur pays pour aller en Grande-Bretagne, où les immigrés clandestins peuvent plus facilement trouver du travail, et où ils ont parfois de la famille ou des amis. La genèse du camp des Landes date de l’année 2002 et résulte de la fermeture du centre d’accueil de Sangate (1999 – 2002). Il s’agit d’un environnement surréaliste – Une haute clôture surmontée de barbelés, entoure la “Jungle”. J’ai donc installé, à proximité du « Camp des Landes » ou de « La jungle » de Calais, le montage précédemment réalisé en atelier.


Suivez mon actualité

Un peu de patience...merci ;-)

Merci de m'accorder votre confiance - vous êtes inscrit(e)

Retour haut de page